Superviser les applications Citrix

Superviser les applications Citrix est le meilleur moyen d’assurer que la virtualisation ne ralentit pas la performance applicative. La supervision permet de vérifier si les utilisateurs finaux bénéficient de la meilleure qualité d’expérience sur les applications et bureaux virtuels mis à disposition par Citrix. Elle permet de contrôler de bout en bout l’environnement de virtualisation – réseau, côté client, côté serveur – avec les outils de surveillance des performances applicatives Citrix par ip-label.

 

Supervision de l’expérience utilisateur Citrix

Les applications mises à disposition par Citrix doivent être surveillées de manière proactive du côté client, du point de vue d’un utilisateur de XenApp ou XenDesktop, afin d’assurer que les utilisateurs distants bénéficient de performances optimales. Contrôler l’expérience de l’utilisateur final permet de déceler les points faibles de l’environnement.

Supervision des applications Citrix Pour savoir si les applications ou bureau virtuels Citrix offrent aux utilisateurs une expérience satisfaisante, un robot Newtest est installé du côté client pour simuler de manière répétitive des transactions utilisateur types, 24 sur 24. Ce robot remonte une grande variété d’indicateurs ; il est capable de mesurer jusqu’au clic sur l’interface applicative.

 

Supervision des applications virtualisées

Ce type de supervision, le monitoring actif ou monitoring synthétique, surveille l’environnement de virtualisation même quand aucun utilisateur n’y est connecté. Ainsi le robot peut déclencher une alarme dès qu’il détecte un problème. Il peut fournir une capture d’écran si une erreur survient pendant le déroulement des transactions utilisateur simulées ; de cette manière vous voyez précisément quand et dans quelles circonstances un incident s’est produit.

La fonctionnalité reporting fournit des métriques objectives, une ressource essentielle pour le suivi des contrats de service (SLAs) et pour optimiser la performance des applications Citrix.

 

Surveillance des performances d’environnement Citrix

Les utilisateurs des applications Citrix peuvent rencontrer des goulots d’étranglement ou indisponibilité quand des problèmes surviennent en amont, quelle que soit la cause. Il incombe à l’équipe SI de détecter les anomalies, identifier leurs causes, et résoudre les problèmes efficacement. Pour ce faire, ces équipes doivent avoir la possibilité d’examiner l’application même et vérifier le réseau.

La supervision applicative Citrix du côté du serveur est capable de distinguer entre les performances de l’application même et les latences qui peuvent être introduites par la couche Citrix. Pour contrôler au plus près, un agent Datapm est installé sur le serveur de l’infrastructure Citrix et sur les serveurs applicatifs. Ces agents remontent des indicateurs de performance à partir de la plateforme Citrix, et aussi des métriques transactionnelles à partir du serveur applicatif, y compris stack trace, requêtes SQL, et des détails jusqu’à la ligne de code pour le troubleshooting. Le console Datapm fournit une cartographie mettant en évidence les relations, par exemple, entre un serveur XenApp et des bases de données Microsoft SQL, un serveur WebSphere, et autres rôles.

Pour une vue en profondeur de la performance applicative du réseau, la surveillance se met en place par un TAP situé sur le réseau entre le serveur Citrix et le Citrix Receiver, ou en tant qu’agent virtuel sur un serveur VMware. Cette approche non-intrusive analyse la qualité du fonctionnement du réseau pour les utilisateurs connectés. Elle remonte une variété de métriques réseau TCP/IP de bas niveau, ainsi que des indicateurs utilisateur final sur les temps Citrix session du protocole ICA.

 

Superviser les applications Citrix

 

 

Surveillance en temps réel des performances et test de charge Citrix

Si les utilisateurs à distance des applications mises à disposition par Citrix notent des lenteurs, ceci peut être attribuable non pas à des failles techniques dans l’application ou dans le réseau, mais plutôt à un problème de capacité. Voici pourquoi il est tout simplement une bonne pratique de recourir à un test de charge des applications critiques Citrix avant leur mise en production.

Pour tester les performances Citrix, la solution Datalimit exécute des transactions qui simulent un comportement utilisateur afin de déterminer comment le système réagit sous charge. Le script – qui réalise des opérations telles que vérifier la présence d’une fenêtre d’application Citrix, trouver des images et chaines de caractères, et actions clavier ou souris – est déployé sur un parc de serveurs (virtualisés ou dans le cloud) sur lesquels Citrix Receiver a été installé.

Les résultats de ces tests de charge, synthétisés dans un rapport, fournissent des informations clés pour la planification de la capacité et pour le dimensionnement et la configuration optimaux de tous les composants de l’architecture Citrix. Le rapport issu du test de charge est un élément essentiel pour assurer une bonne expérience utilisateur des applications et/ou des bureaux virtuels mis à disposition à travers une plateforme Citrix (XenApp/XenDesktop)… et une source idéal d’informations chiffrées pour justifier l’investissement dans la technologie.

Pour en savoir plus sur la gestion de la performance Citrix, télécharger notre livre blanc Comment superviser vos applications Citrix ?