Quel est l’impact de votre réseau sur les applications et vos utilisateurs ?

13 avril 2018 Par Posté dans Expertise

De nos jours, les entreprises ont conscience de l’importance d’investir dans des outils performants pour améliorer la performance de leurs applications. Ces outils contribuent aux bonnes conditions de travail et favorisent la productivité des équipes.

Un des défis de l’investissement IT est de savoir en quoi investir pour obtenir les meilleurs résultats. Les chaines applicatives sont complexes, et il est difficile de savoir si le problème se situe au niveau de l’application même, si l’erreur vient de quelque part dans l’infrastructure qui fournit l’application, ou si une anomalie à une filiale précise est la cause d’une dégradation de service.

 

Le ressenti utilisateur des applications sur le réseau

Il est évident que beaucoup de choses peuvent intervenir à tout niveau pour influer sur l’expérience de l’utilisateur des applications. Heureusement, il y a des outils RUM –  real-user monitoring, qui permettent une surveillance passive de l’expérience réelle des utilisateurs. De telles solutions mesurent la qualité ressentie par tous les utilisateurs de toute application, quel que soit le contexte, et quel que soit le réseau par lequel l’application est servie.

 

Les applications métier sur des réseaux d’entreprise

Certains outils RUM sont conçus précisément pour analyser la performance des réseaux par lesquels les utilisateurs accèdent aux applications. Ce type d’outil est particulièrement important pour les applications métiers critiques internes (ERP, CRM, entre autres) qui tournent sur des réseaux spécifiques (WAN, LAN).

Qu’est-ce qui ralentit le service aux utilisateurs finaux ? Est-ce que le problème se situe entre l’application et la base de données ? Une bande passante limitée est-elle la cause de ralentissements, ou bien une certaine application est-elle sur consommatrice de ressources ? Que se passe-t-il exactement lorsqu’un employé essaie de traiter une commande ?

Pour répondre à toutes ces questions, vous avez besoin de “wire data” ; des informations sur les flux qui passent sur les câbles et fils de votre réseau et l’impact que cela produit sur la performance d’une application.

 

La performance applicative au niveau du réseau

Une solution unifiée, orientée application, et non-intrusive telle que NAPM capture le trafic sur les réseaux virtuels, physiques, et SD, sans peser sur les temps de réponse et donc sans interférer avec la qualité de l’expérience (QoE). Ce type de solution fournit trois types de données : l’utilisation du réseau et comment le réseau y répond, la manière dont l’application est fournie sur l’infrastructure, et les transactions (la performance de l’application même).

L’outil surveille l’utilisation réelle des applications et comment votre réseau gère ces flux.   La supervision de la performance au niveau du réseau mesure les flux du client au serveur et entre couches applicatives. Maintenant, il est facile de factualiser les plaintes des utilisateurs – une vue détaillée de chaque session, avec ses transactions et erreurs, montre où et quand une anomalie se produit sur le réseau.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié