Les objets connectés

09 décembre 2014 Par Posté dans Services Connectés

Un marché dont l’institut d’études Gartner estime qu’il atteindra 300 milliards de dollars en 2020 attire l’attention et les convoitises !

 

De fait, tous les objets « smart et connectés » fleurissent et s’invitent à toutes les conférences ! Le même institut place l’été 2014 dans sa courbe de maturité des technologies comme le pic en termes d’attentes surdimensionnées (« inflated expectations peak »)… Après ce pic, cela signifie que nous allons pouvoir espérer revenir à un traitement plus rationnel de ce qui constitue plus un domaine d’application qu’une nouvelle technologie. Ce fut le cas il y a peu avec le « cloud computing ». A chacun d’y appliquer ses savoirs faire et capacités techniques.

Chez ip-label, nous ne savons pas déterminer ce que sera le business modèle de la fourchette connectée… En revanche, nous savons que pour fonctionner, cette fourchette et tous ses amis connectés auront besoin :

  • d’être reliés à un réseau mobile,
  • qu’une application, fruit de développeurs ingénieux, leur permettent d’exprimer la quintessence de leurs fonctionnalités et de consulter des statistiques (le Big Data est en embuscade !),
  • que cette application soit hébergée sur un serveur qui peut être dans le nuage !

Nous savons aussi que parmi ces objets connectés, certains seront plus critiques que d’autres… Etre alerté en cas de panne de fourchette, éventuellement… Le système d’appel d’urgence géolocalisé embarqué dans une voiture ou bien le système de monitoring d’un pacemaker : voilà des sujets qui méritent certainement un suivi plus poussé !

Or la chaîne applicative qui permet le fonctionnement de ces objets est de plus en plus complexe :

  • réseaux opérateur télécom,
  • infrastructure d’un hébergeur tiers pour une partie de l’application,
  • web services et API,
  • éditeur d’applications,
  • nouveaux devices (smartphones, tablettes, boitiers et objets connectés).

Ce sont autant de chaînons qui se situent hors du périmètre d’intervention habituel de votre service informatique. Pourtant, de la défaillance d’un seul d’entre eux impactera vos utilisateurs et clients. Au-delà des solutions techniques de mesure, les équipes ip-label travaillent à la mise en place d’une méthodologie efficace. Prendre la bonne mesure au bon endroit et permettre à chaque acteur de la chaîne de trouver l’information qui lui convient :

  • suivi de la qualité du service au client pour les équipes marketing et commerciales,
  • diagnostic et identification des points d’optimisation pour les équipes techniques,
  • tableaux de bord de pilotage pour les directions générales.

Nos clients font appel à notre expertise pour mesurer la disponibilité et la performance des applications informatiques à fort enjeu de type sites Internet, applications métier, flux video, VoIP, etc. Qu’ils soient constructeurs automobiles, assureurs, opérateurs télécoms ou industriels, ces enjeux passent de plus en plus par de nouveaux devices, services et objets connectés. Pour ces raisons aussi, vous ne trouverez pas dans cette Newsletter de nouvelles offres « Performances des Objets Connectés». S’il s’agit de services critiques, il y a des fortes chances que nous les mesurions déjà.

En conclusion, le cœur de notre savoir-faire reste la mesure de la performance des applications critiques… y compris si le nouveau device critique dans votre entreprise est une fourchette !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié